5ème – Gérer les ressources alimentaires

Chapitre 9 -Gérer les ressources alimentaires ?

Comment assurer les besoins de la population mondiale croissante sans surexploiter les ressources ?

AVANT DE COMMENCER

A la maison (1), je copie le titre du chapitre, la question puis je regarde cette vidéo de A.Ballet. Je prépare trois questions dans mon cahier.

PLAN DE TRAVAIL ET D’APPRENTISSAGE

En classe (1), je copie le titre du I, la question ainsi que le titre 1 et les définitions.

I- Assurer la sécurité alimentaire par l’agriculture intensive

Faut-il produire davantage pour nourrir toute la planète ?

1- L’agriculture intensive et ses limites

Agriculture vivrière : Agriculture destinée à la consommation des paysans qui la produisent.

Agriculture extensive : qui produit peu par manque d’engrais, machines, irrigation etc. et nécessite de s’étendre sur de vastes surfaces.

Agriculture intensive : dont les rendements, grâce aux moyens technologiques sont très élevés. 

doc1- Les types d’agriculture

doc 2-Les types d’agriculture dans le monde

En classe (1), je réalise l’activité 1

*Activité 1- Nourrir le Brésil

Je réponds dans mon cahier aux questions suivantes en utilisant les documents du manuel. Je peux m’aider des documents 1 et 2.

1- Quels sont les deux types d’agriculture pratiquées au Brésil? (doc 1 p 280).

2-Le Brésil est-il une grande puissance agricole? Pourquoi? (doc2 et 3 p 280).

3-Quel type d’agriculture est pratiquée dans le Nordeste? (doc 6 p 281).

4-Quelles sont les conséquences sur l’environnement ? (doc 5 p 281).

5-Quelles sont le conséquences de l’utilisation des pesticides sur la qualité de l’alimentation? (doc 4 p 280).

6- Que cherchent à faire le Mouvements des travailleurs ruraux sans terre? (doc 4) Pourquoi?

7-La sécurité alimentaire est-elle assurée au Brésil? (doc1). Dans quelle région?

A la maison (2), je copie le Bilan 1

Bilan 1- Le but de l’agriculture productiviste est d’augmenter les rendements. Cette agriculture intensive repose sur des moyens techniques performants comme la mécanisation, l’irrigation et l’utilisation d’engrais et de produits chimiques. L’agriculture intensive a permis une forte croissance de la production mais elle a de fortes conséquences environnementales et s’accompagne de dégradations de l’environnement importantes en raison de l’utilisation d’une grande quantité de produits chimiques qui perturbent l’écosystème.

En classe (2), je copie le titre du 2 et les définitions puis je fais l’activité 2.

2- La sécurité alimentaire

Malnutrition : Maladie liée à une alimentation déséquilibrée en qualité.

Sécurité alimentaire : Situation dans laquelle une personne a accès en permanence à une alimentation suffisante et saine, qui peut satisfaire ses besoins essentiels.

Sous-alimentation : Situation dans laquelle une personne ne parvient pas à se procurer assez de nourriture pour satisfaire ses besoins énergétiques alimentaires quotidiens.

*Activité 2- La situation alimentaire dans le monde

Répondez à l’oral aux questions 1à 4 p 291 du planisphère « La sous-alimentation ».

Puis aux questions 1 et 2 sur le doc. 4 p 289.

A l’aide du doc. 2 p 288, faites une phrase à l’oral expliquant dans quelle région du monde vivent le plus de personnes sous-alimentées.

A la maison (3), je relis les activités et je réponds aux questions 1-2-5-6 p 284-285.

En classe (3), je réalise l’activité 3.

*Activité 3. Réalisation du croquis p 293.

A la maison (4), je copie le bilan 2 puis le titre du II, la question et les définitions.

Bilan 2

Malgré des progrès importants la sécurité alimentaire n’est pas assurée à l’échelle mondiale. Un homme sur sept souffre aujourd’hui de la faim dans le monde contre un sur trois en 1960. De fortes inégalités restent visibles selon les régions du monde. Dans les pays riches la disponibilité de 3 300 kcal./hab./jour et dans les pays pauvres elle est de 2 100 kcal./hab./jour.

La sécurité alimentaire n’est pas assurée dans plusieurs régions du monde. La sous-alimentation affecte surtout les pays en développement : l’Afrique subsaharienne particulièrement. L’Inde compte encore le plus grand nombre de personnes sous-alimentées malgré la Révolution verte.

II- L’agriculture durable et biologique

Peut-on produire autrement pour nourrir l’humanité ?

Agriculture biologique: mode de production sans produits chimiques, préservant l’environnement et le bien-être animal.

Agriculture durable : Agriculture qui répond aux besoins des populations actuelles sans compromettre la capacité des populations futures à répondre aux leurs.

Commerce équitable: forme de commerce dont le but est d’assurer de meilleurs revenus aux petits producteurs dans les pays en développement.

En classe (4), je fais l’activité 4

*Activité 4-Quelles solutions pour nourrir la planète en 2050? (p 286-287).

Je réponds à la question 6 p 287. « Je pratique différents langages ». Evaluation orale individuelle.

A la maison (5), j’apprends les définitions et je copie le bilan II. (voir plus loin)

En classe (5), je fais l’activité 5.

*Activité 5- Je défends l’agriculture durable.

Je prépare un tract vantant l’agriculture durable. Travail de groupe à trois.

Vous travaillez dans une agence de publicité et un agriculteur vous a confié une mission. Il souhaite vendre ses produits en circuit court et a besoin de flyers publicitaires.

Vous devez rédiger un document présentant les avantages de l’agriculture biologique. Choisissez un slogan et des illustrations.

Bilan du II

L’agriculture durable est nécessaire pour réduire les atteintes portées à l’environnement et assurer une redistribution plus équitable des produits agricoles.

Il existe différentes formes d’agriculture durable. L’agriculture biologique limite l’utilisation de produits chimiques et concerne une part réduite des surfaces agricoles et le commerce équitable: concerne plus de 1.5 millions de paysans dans le monde.

POUR REVISER

Je relis les exercices, j’apprends le vocabulaire du cours.

J’utilise le quizz de travail pour vérifier ma maîtrise des connaissances du chapitre.

Enfin je fais les exercices 2 et 3 p 292 de mon manuel.